Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Quand j'étais petite, le dimanche de Pâques j'allais chez mes grand'parents chasser les oeufs et les lapins en chocolat dans le jardin. Quand il faisait beau, ils étaient cachés au pied du cerisier et du pommier en fleurs, entre les tuyas, dans les allées du potager. Mon frère, mes cousins et moi devions faire vite, le chien de ma grand'mère allant plus vite et ayant un peu plus de flair que nous, il arrivait souvent que les nids finissent dans sa gueule ! Quand il pleuvait, les nids étaient cachés sur la terrasse couverte, nous n'avions donc qu'à ouvrir la porte et à nous la joie de découvrir son contenu ! Mais surtout, avant de dévorer les chocolats, la famille s'installait autour de la table pour déguster le traditionnel gigot d'agneau bien rosé que ma grand'mère nous avait concocté, accompagné de flageolets et d'un gratin dauphinois. Plus tard, c'est maman qui a pris le relais et j'avoue, la viande était encore meilleure...Cette année, maman va nous faire un navarin d'agneau...Comment, pas de gigot d'agneau de prévu ??? Je prends cela comme un signe, comme un passage de relais, c'est à moi que revient l'honneur  de faire le gigot cette année; en effet, j'avais invité toute la famille à la maison aujourd'hui. C'est dire si j'avais la pression, car quand j'ai dit à ma chère maman que je me lançais dans l'aventure elle m'a prévenu "Surtout il ne faut pas qu'il soit trop cuit ! Ton gigot doit être rosé, un peu saignant. Ne le cuit qu'une heure...Attention, ne te trompe pas !" Mais moi, j'ai peur de rien (groumpf...hihi :-/), même si mon honneur et celui de la tradition familiale est en jeu.

Pour 10 personnes, j'ai donc fait 2 gigots d'agneau de 2kg chacun.
(ça fait beaucoup mais 1 seul ça n'est pas assez. Le gigot peut aussi se manger froid. Il en reste, chéri et moi allons nous régaler un soir de la semaine !)
Mettre les gigots dans un plat adapté au four. Le piquer généreusement de gousses d'ail et en mettre quelques-unes directement dans le plat. Les badigeonner d'un peu de miel (ma nouveauté à moi par rapport à la recette familiale....), de gros sel (sel de guérande) et d'herbes de provence. Au four, chaleur tournante + grille pendant 1h10 à 210°C.

gigot-006.jpggigot-008.jpg

gigot-009.jpggigot-010.jpggigot-011.jpg

Chaque année, c'est mon père qui tranche le gigot et là, il s'en ai donné à coeur joie...Il l'a trouvé parfait ! Je n'étais pas peu fière ! Tout le monde a adoré, maman m'a donné sa bénédiction (ne rigolez pas, c'est toute une histoire de famille ce gigot !). L'honneur est sauf et la tradition peut se perpétuer chez moi à présent !
Tag(s) : #Plats et gourmandises salés

Partager cet article

Repost 0